Aube nouvelle — Linogravure

Obscurité
Chaque soir, elle revient. Et chaque matin, l’aube point.
Faible clarté à peine perceptible. Pourtant, même à ce timide commencement, impossible de l’ignorer cette lumière.
Point isolé ou clarté diffuse à l’horizon, il n’est pas de lumière que l’on puisse aisément dissimuler dans l’obscurité. Il n’est pas facile d’obtenir ou de maintenir l’obscurité complète, totale et surtout définitive. Hormis sous terre au fond d’une cave ou sous l’eau au fond des abysses, ou encore au cœur du vide interstellaire de l’espace immense…
Ainsi, c’est là, dans les profondeurs ou dans le vide qu’est le domaine de l’obscur.
Il n’y a pas de place permanente pour l’obscurité dans le domaine du vivant. Ici, elle vient et elle repart chassée par la lumière. Elle revient et elle repart. Son passage n’est que passage.
L’hiver dans ses nuits les plus froides ne doute pas qu’il y aura un printemps. Et le printemps survient.
La nuit dans le silence qui précède l’aube ne doute pas que l’oiseau chantera. Et l’aube point. Neuve à chaque fois…

L’estampe

Aube nouvelle est une estampe entièrement réalisée à la main. Cette linogravure a été réalisée à partir d’une photo de Mark Chambers, photo découverte grâce au compte Instagram « Une Cabane par Jour ».
Format de l’image 9×10 cm
Gravure à la main sur plaque de linoléum brun
Impression à la main au baren sur papier Hahnemuehle blanc 230g/m2, format 14×14 cm.
Édition imitée, artisanat d’art, 16 exemplaires signés et numérotés.
Disponible à la vente, pour plus d’informations merci de me contacter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.