Ces erreurs qui font ch***

Ok, j’avoue, dans la vraie vie, je dis beaucoup trop de gros mots… Dans la vraie vie aussi, je n’aime pas tellement me planter. Ce n’est pas très agréable de faire des erreurs, d’échouer ou de devoir refaire parce qu’on a mal calculé son coup ou sous-estimé la difficulté ou voulu griller les étapes…

Pourtant dans la vraie vie, il arrive que je me plante. Et aussi, il arrive que je choisisse de refaire, simplement parce que ce que j’ai fait ne correspond pas à ce que je voulais faire. Je ne suis pas particulièrement perfectionniste, mais j’ai appris à reconnaître les moments où refaire est la meilleure option disponible.
Quelques exemples d’erreurs qui font (bien) ch*** :

Tu es le.la seul.e à avoir raison

Il est donc temps de considérer que tu as (peut-être) tort, non ?
Ce sont les erreurs les plus faciles à corriger puisque souvent on te sert la solution en même temps que le problème. Seulement, il faut accepter de mettre son ego au fond de sa poche et considérer que d’autres peuvent savoir mieux que toi le point sur lequel tu dois travailler à un moment donné.

Les signes qui ne trompent pas
Toutes les critiques portent sur le même point précis de ta méthode de travail ou de ton dessin.

L’antidote
Écouter ces critiques et analyser les conseils qui, probablement, les accompagnent, pour pouvoir corriger ton erreur.
Plus facile à dire qu’à faire ! Car si tu n’as pas corrigé ton erreur plus tôt, c’est que quelque chose t’en empêche : peur de sortir de ta zone de confort, refus d’admettre que tu manques de compétences ou d’informations sur un sujet, etc. Toutes ces raisons valables qui nous poussent à nous protéger avec des (fausses) excuses. Malgré tout, avancer sur ce point précis va sans doute te permettre de progresser plus globalement dans ton travail. Ça vaut donc le coup de franchir le pas !

Mon conseil
Essaye de lister tes questions ou les éléments concrets qui t’empêchent d’avancer. Parle en calmement avec quelqu’un.e en qui tu as confiance et qui saura t’écouter, t’encourager, te donner des idées et te soutenir pour franchir le pas.

Tu as raté (une partie de) ton dessin

Peut-être as-tu eu les yeux un peu plus gros que le ventre, non ? La bonne nouvelle, c’est que tu sais comment ne pas arriver au résultat que tu recherches. Si tu analyses bien ton échec, il est probable que tu sais aussi comment y arriver 🙂

Première version de l'illustration - Erreurs, refaire, recommencer, progresser
Avant…
Après

Les signes qui ne trompent pas
Tu rames pour terminer, tu t’acharnes sur la partie ratée et c’est encore pire.

L’antidote
Recommencer.
Je sais. Oui. C’est douloureux.
Je n’oserais pas contredire un de mes anciens profs qui disait que tout est rattrapable… Pour autant, parfois, le plus court moyen pour rattraper, c’est de recommencer. Oui, depuis le début (ou presque).
Je te rassure, tu as le droit d’être découragé.e. Je l’ai été plus d’une fois, et je sais que je le serai à nouveau. Mais je sais aussi qu’affronter ce découragement m’a toujours permis de progresser.

Mon conseil
Si c’est un projet personnel, ou avec un délai assez long pour que tu puisses te permettre une pause, prends une pause ! Va faire un tour et prendre l’air, vide-toi la tête, laisse passer un peu de temps. Tu recommenceras demain à tête reposée 🙂

Tu as essayé d’aller plus vite que la musique

Ton idée de génie, c’était de griller une étape, d’imposer l’idée qui te plaisait au client ou de ne pas faire comme les autres sans vérifier d’abord pourquoi tous les autres font pareil…

Erreurs dans le procédé, erreurs de calage, la linogravure ça ne marche pas toujours du premier coup !

Les signes qui ne trompent pas
Le résultat n’est pas terrible ou le client n’est pas (du tout) content.

L’antidote
Refaire, ou si c’est possible, corriger.
Normalement, tu sais très bien d’où vient le problème, donc aucun problème pour faire mieux cette fois-ci 🙂 Et il y a de fortes chances pour apprendre une leçon au passage…

Mon conseil
C’est le moment de travailler ta gestion de l’erreur : des erreurs, tout le monde en fait. Mais tout le monde ne sait pas les reconnaître, les accepter et les utiliser pour rebondir.
C’est donc le moment de transformer ton erreur en tremplin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.