Réinventer le temps

Lorsque l’on travaille en freelance, on est libre d’organiser son temps comme on le souhaite. C’est d’ailleurs ce que la plupart des salariés nous envient ! Quelques pistes de réflexion pour que cet atout ne devienne pas un handicap 🙂

Apprends à te connaître

Chacun.e a ses rythmes et ses rites. Puisque tu es libre de travailler à ton rythme, apprends à reconnaître ce qui te convient le mieux. Question classique : es-tu plutôt du matin ou du soir ?

Mais va encore plus loin, repère tes rythmes hebdomadaires, mensuels, annuels… Ton corps, et donc ton cerveau, réagit aux saisons, aux ambiances extérieures : la ville est plus calme le dimanche, par exemple. Si tu es une femme, ton cycle hormonal influe sur ta forme physique et émotionnelle. Tu peux en faire un allié !

Essaye de connaître aussi ce qui t’aide à être plus efficace ou à retrouver la motivation lorsque tu es fatigué.e ou découragé.e.

Questionne les habitudes et les standards du monde du travail

Le modèle du travail salarié nous habitue au présentéisme, c’est-à-dire à faire acte de présence pour montrer notre motivation ou notre sérieux. Comme freelance, tu ne peux pas être disponible pour tes clients du lundi au samedi de 8h à 19h, soit 66h par semaine. Tu es obligé.e de faire des choix.

Selon mon carnet de commandes, il m’arrive de déterminer des jours (ou demies journées) où je ne suis pas disponible afin de pouvoir travailler à 100% sur le projet en cours, sans être interrompue par le téléphone, les mails et les rendez-vous.

Être joignable ne signifie pas répondre à tous les messages immédiatement. Tu peux rappeler plus tard ou envoyer un mail au moment de la journée qui te convient.

D’autre part, tu ne peux pas être 100% efficace pendant 8, 10 ou 12 heures par jour. Il est préférable de savoir combien de temps tu peux prévoir chaque jour à des tâches qui te demandent beaucoup de concentration, d’efficacité, d’énergie (environ 5h/jour généralement). Le reste de la journée sera complétée par des tâches plus faciles ou distrayantes.

Rester souple

Une fois que tu connais les moments de la journée ou de la semaine qui te correspondent pour réaliser les tâches qui demandent de la concentration et celles qui t’en demandent moins, tu peux adapter ton planning de travail. Les listes à rallonge ne t’aident pas à avancer si tu ne sais pas à quel moment et dans quel ordre faire les choses pour être plus efficace.

Organiser son temps c’est aussi faire preuve de souplesse pour faire face à l’imprévu : un rendez-vous décalé, un jour où l’on est moins en forme, une surcharge de travail ponctuelle… tout en sachant quelles limites on veut conserver (vie perso ou vie de famille, rythmes de sommeil, etc.).

La recette miracle

J’ai une bonne et une mauvaise nouvelles : la mauvaise nouvelle, c’est qu’il n’y a pas de recette miracle. La bonne nouvelle, c’est que tu es libre de réinventer ton organisation selon ce qui te convient.

Ce qui marche pour d’autres personnes ne te convient peut-être pas, et rien ne t’oblige à faire comme les autres ! Je connais beaucoup de freelances qui commencent leur journée en répondant aux emails. Pour moi, cela ne fonctionne pas. Si je commence par travailler sur l’ordinateur, je sais que je vais perdre ma matinée. Je réserve donc ce type de tâche pour un autre moment de la journée.

Ce qui marche pour toi à un moment peut ne plus fonctionner quelques mois ou années après parce que tu as évolué ou que tes priorités ont changé. C’est normal ! Prends le temps de faire un bilan de ce qui ne fonctionne plus (et pourquoi ?!) de façon à pouvoir réadapter ta façon d’organiser ton travail.

Alors, en réinventant notre façon d’utiliser notre temps, travailler en freelance peut devenir réellement synonyme d’efficacité et d’épanouissement 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.