En décembre, j’ai lu…

En ce début d’année, je souhaite partager avec vous quelques notes à propos de mes lectures de décembre. Ces trois livres sont arrivés chez moi « par hasard » et pourtant chacun a été une lecture enrichissante. Chacun d’eux peut, d’une manière ou d’une autre, être considéré comme un ouvrage de référence en illustration ou bande dessinée.

Chamanes, les chants de la déesse
Chamanes, les chants de la déesse - couverture - lectures de décembre 2019

J’ai reçu au mois de novembre l’édition deluxe de Chamanes, les chants de la déesse. Ce coffret comprend le livre et le livre de croquis édités suite au financement participatif du projet réalisé en 2018 par l’auteur.

Jean-Sébastien Rossbach est un illustrateur français dont je suis le travail depuis de nombreuses années. Son projet pour Chamanes m’intéressait vivement dans la mesure où il rejoint certains de mes thèmes de prédilection : féminin sacré, archétypes et contes anciens.

Ici, les illustrations …

J’ai aimé l’approche universelle du livre. Au travers de plusieurs portraits de chamanes, on plonge au cœur d’époques et de cultures différentes. Le fil rouge du livre permet de relier ces récits comme autant de touches impressionnistes d’une même réalité.

Plus d’informations sur le livre Chamanes, les chants de la déesse.

Les propos sur la peinture du moine Citrouille Amère

J’avais entendu parlé de ce livre depuis longtemps par une de mes amies. Pourtant impossible de le trouver à la médiathèque lorsque je l’y ai cherché. Je n’ai donc pas raté l’occasion de l’acheter lorsque je l’ai trouvé chez un bouquiniste au hasard d’un marché de Noël !

Les propos sur la peinture du moine Citrouille Amère est un traité philosophique de la peinture, rédigé en Chine au XVIIIè siècle. L’auteur aborde différents aspects philosophiques de la peinture et propose une réflexion autour des qualités d’une œuvre. Que garder de la tradition ? De quelle façon s’en détacher pour créer du nouveau ? Comment la peinture est-elle le reflet de l’âme de l’artiste ? Autant de questions auquel ce livre apporte des pistes de réflexion.

Ce livre, composé de 18 chapitres courts, est dense et très marqué par la culture de son auteur. L’abord de certains chapitres n’est pas aisé. Je vous recommande donc de prendre le temps de le déguster par petites touches pour pouvoir l’apprécier véritablement. En effet, certains passages apportent un éclairage original qui permet de prendre du recul par rapport à sa pratique artistique.

Au loin, une montagne
Au loin, une montagne - lecture de décembre 2019 - Chine, Mao, bande dessinée

Une autre de mes lectures de décembre, cette bande dessinée m’a été offerte pour mon anniversaire. Il s’agit du récit de la relation de l’auteur avec une chaîne de montagne et les événements marquants qu’il y a vécu.

L’auteur des aventures du Juge Bao maîtrise parfaitement le noir et blanc. Les dessins sont d’une grande finesse et les portraits magnifiques.

Le récit est découpé en chapitres. L’auteur nous livre des souvenirs, par petites touches. Cela facilite la lecture de l’ensemble et dynamise le récit en évitant des transitions longues ou fastidieuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.