Inktober — On en parle ?

Le mois de Septembre, c’est la rentrée pour presque tout le monde, le début de nouvelles aventures pour certain(e)s, la reprise d’un rythme bien rodé pour d’autres. Après la parenthèse de l’été, l’automne s’annonce déjà avec un peu moins de temps passé dehors, et peut-être davantage de cocooning, de lecture ou de… dessin ! 🙂

Ça tombe bien ! La liste des thèmes pour Inktober 2019 vient d’être publiée. L’occasion de se poser quelques questions sur ce challenge hyper connu et sur les challenges Instagram en général.

logo Inktober challenge Instagram

Participer à un challenge Instagram comme Inktober nécessite principalement deux choses : du temps et de la motivation. Mais au-delà de ces deux éléments, il peut être intéressant de regarder les avantages et les inconvénients que le challenge vous apporte. Cela permet de sélectionner les challenges qui vous correspondent le mieux, car si vous commencez à vous intéresser au sujet, vous verrez qu’il y en a des dizaines !

Cinq bonnes raisons de participer à un challenge Instagram
challenge Inktober sur Instagram : gagner en visibilité

1. une meilleure visibilité sur des hashtags (mots clés) qui correspondent au public que vous recherchez. De nombreux(ses) utilisateur(trice)s suivent le hashtag du challenge, ce qui vous apporte des vues de personnes qui ne vous suivent pas habituellement. Cependant, est-il aisé de se démarquer dans la masse de publications quotidiennes du challenge ? Pour autant, cela peut être l’occasion d’utiliser d’autres hashtags qui correspondent à des thèmes sur lesquels vous souhaitez vous positionner.

Challenge Instagram, du contenu régulier

2. un contenu régulier de publication. Pendant toute la durée du challenge, vous allez prendre l’habitude de publier régulièrement et vos abonné(e)s vont pendre l’habitude de voir du contenu nouveau sur votre profil. C’est donc une façon intéressante de fidéliser un public et une bonne occasion pour enrichir les interactions avec vos fans 😉

Participer à Inktober, pratiquer, s'entraîner

3. une pratique régulière du dessin. Avoir un thème par jour, et une petite pression sociale via Instagram, peut aider à améliorer sa régularité dans la pratique du dessin. Bien sûr, je pense plutôt aux artistes qui ont plusieurs boulots ou qui travaillent avec différentes techniques. Mais cela peut aussi être un entraînement pour d’autres en leur faisant privilégier un format plus modeste en raison du rythme imposé.

Challenge Instagram, source d'inspiration

4. un travail sur un axe de progression. Un challenge Instagram comme Inktober offre la possibilité de travailler sur un point précis pendant plusieurs jours consécutifs. On peut par exemple choisir de travailler le dessin de personnages en dessinant chaque jour un personnage qui se rapporte au thème proposé. Ou alors choisir un aspect technique sur lequel on souhaite progresser, comme les hachures ou le lavis.

Inktober, un challenge qui permet de progresser

5. des idées, de l’inspiration au quotidien. Depuis quelques années, Inktober propose une liste officielle de thèmes et il existe de nombreuses listes non officielles de thèmes. Plusieurs autres challenges Instagram fonctionnent sur le même principe. Pendant toute la durée du challenge, il suffit donc de se laisser guider par la liste que l’on a choisie pour remplir son carnet de croquis. Certains thèmes peuvent même être des sources d’inspiration pour des projets futurs !

Trois inconvénients… et les solutions pour les éviter !
Challenge chronophage

1. Inktober ou n’importe quel challenge Instagram, ça prend du temps ! Si, comme moi, vous réfléchissez lentement et aimez avoir un peu de temps pour construire vos images, il vaut mieux s’y prendre à l’avance. La plupart des auteur(e)s de challenges publient les thèmes au moins une semaine avant le début du challenge. C’est à ce moment-là qu’il faut prendre un peu de temps pour s’organiser !

Un rythme stressant !

2. Le rythme imposé peut générer du stress plutôt qu’un effet positif. Un challenge, c’est un petit défi qu’on se lance, donc il faut essayer de relativiser. Dans un prochain article, je vous donnerai quelques astuces pour en tirer le meilleur parti, à votre rythme !

Contenu factice ou peu cohérent

3. Le contenu publié qui peut paraître factice ou sans lien direct avec votre contenu habituel. En effet, les thèmes proposés ne correspondent pas forcément à vos sujets de prédilection. De même certains challenges dans leur fonctionnement ne reflètent pas forcément vos priorités ou vos préoccupations du moment. La solution, dans ce cas-là, est soit de renoncer à participer au challenge pour cette fois-ci, soit de le personnaliser un peu 😉

Pour l’instant je n’ai pas encore décidé exactement si et comment je participerai à Inktober. Et vous ?
Êtes-vous impatients de participer à Inktober ou un autre challenge ? Ou préférez-vous travailler et publier à votre rythme ?

Un commentaire sur “Inktober — On en parle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.