L’Encre du passé — Maël/Bauza

Ça fait un moment que nous n’avons plus feuilleté ensemble les livres de ma bibliothèque idéale… On se retrouve aujourd’hui pour parler BD et lecture indispensable.
Oui, indispensable ! Carrément 🙂
L’Encre du passé est un one-shot que je ne me lasse pas de relire régulièrement. C’est beau, c’est délicat, c’est poétique… Je vous montre quelques planches ?

BD l'Encre du Passé - Calligraphie Japon Maître élève
Un récit initiatique (mais pas uniquement !)
Couverture BD l'Encre du Passé - Relation maître élève

L’Encre du Passé relate le parcours d’Atsuko, une jeune japonaise qui, suite à sa rencontre avec Môhitsu, un calligraphe, entre en apprentissage pour devenir peintre. Une solide amitié se tisse entre les deux personnages. On suit les réussites et les doutes d’Atsuko, ainsi que sa relation amicale avec son mentor. La calligraphie japonaise tient une place prépondérante au fil des pages, fil rouge du récit autour duquel s’articulent les scènes du présent et du passé ainsi que les vies entrelacées des deux personnages principaux.

BD l'Encre du Passé - Calligraphie Japon Maître élève
« Créer une harmonie entre le parchemin, le pinceau et l’encre »…

Par cette phrase toute simple, Môhitsu résume à Atsuko l’art de la peinture et de la calligraphie. On plonge au cœur de la quête des personnages et la relation entre maître et élève se noue.

Double page sans texte, aquarelle - L'Encre du Passé BD

Cette relation maître élève est au cœur du récit. Si l’apprentissage d’Atsuko, sa progression dans la maîtrise de son art, est évidemment un des thèmes clés de l’histoire, le scénario va plus loin. En effet, l’histoire met clairement en lumière la réciprocité qui s’établit dans ce lien maître élève. Chacun.e apporte à l’autre un réconfort par rapport au passé ou à l’avenir.

"Ne crains pas de douter, Atsuko" - relation maître élève, transmission

Car l’autre thème prépondérant de l’album est bien le doute. Doute du créatif face à la valeur de son travail. Doute face au sens d’une vie de création. Maître et élève se rejoignent dans cette conversation calligraphiée. Môhitsu et Atsuko affrontent tour à tour ces doutes qui font partie intégrante du processus créatif et lui confèrent cet aspect d’éternel recommencement…

Calligraphe japonais, conseils du maître à son élève
Une plongée dans la culture japonaise

Une des réussites de l’album est aussi de nous offrir un voyage culturel grâce à une documentation soignée et un style graphique en accord avec le récit.

Philosophie, calligraphie, mode vestimentaire, spécificités sociales de l’époque d’Edo… Mille détails contribuent à nous plonger dans la culture japonaise de l’époque d’Edo (env. 1600 à 1868) sans pour autant nous infliger un cours d’histoire.

Calligraphie japonaise par Pascal Krieger - L'Encre du Passé BD - Japon Relation Maître Elève

La collaboration avec le maître calligraphe Pascal Krieger donne une qualité particulière aux kanjis calligraphiés. Ce travail au pinceau est particulièrement bien mis en valeur au fil des pages sans nuire à la lisibilité du récit.

Pour aller plus loin…

La fiche technique sur le site de l’éditeur : Editions Dupuis, collection Aire Libre
Le site du scénariste Antoine Bauza
Plus d’informations sur le dessinateur et coloriste Maël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.