Xylofil, LE festival de gravure sur bois

Passion gravure !

Xylofil, c’est le festival de gravure sur bois à ne pas manquer si vous êtes passionné par la gravure à taille d’épargne. Et même si vous n’y connaissez rien !

Xylofil, c’est avant tout une histoire de bons copains et de passion pour la gravure sur bois. Il était une fois, quelque part vers Annot (04), un groupe d’amis qui décide de se réunir pour des rencontres et un festival autour de la gravure sur bois. Depuis, le groupe d’amis est devenu une association. Xylofil 2019, c’est la 13ème édition de ces rencontres où se mêlent, curieux et passionnés, graveurs confirmés et néophytes, amateurs et professionnels, de tous âges et de toute la France… Certains viennent même de Belgique.

L'atelier de gravure sur bois, festival en plein air

C’est un événement convivial et familial pendant lequel chacun peut flâner ou créer à son rythme, seul ou en collectif. Pendant 4 jours, on dessine, on grave, on imprime et on recommence. C’est un moment fort de création. Comme je l’écrivais l’an dernier, on teste des choses et on laisse surgir l’imprévu qui se transforme parfois en bonne surprise. Il n’y a pas d’enjeu démesuré, simplement l’envie de partager un moment ensemble autour du dessin.

Xylofil est un lieu propice aux rencontres et aux échanges autour de la gravure sur bois. On papote et on fait la fête. On prend le temps aussi de visiter l’exposition et de participer aux soirées : au programme, concert ou projection de courts-métrages réalisés en gravure. Cette année nous avons pu découvrir des films de Céline Thoué, Olivier Deprez et Marc Brunier Mestas. Une découverte qui donne des idées pour créer des passerelles entre la gravure sur bois et d’autre formes d’art !

Gravure sur bois, kézako ?

Comme la linogravure, la gravure sur bois est une gravure à taille d’épargne. On retire de la matière sur une plaque de bois (ici, du contreplaqué de tilleul) pour créer des zones blanches (sans encre) lors de l’impression. Ensuite on encre la plaque et on imprime en pressant la feuille de papier dessus, à la main ou à l’aide d’une presse.

Voici deux des plaques que j’ai gravées pendant le festival. Chaque année un thème est proposé aux participants de l’atelier de gravure. Il s’agit du même thème que celui proposé aux artistes pour l’exposition collective. Pour l’édition 2019 de Xylofil, c’était Monstres et Chimères.

Une des plaques que j'ai gravées pendant le festival, gravure sur bois
La deuxième plaque que j'ai gravée, gravure sur bois
Livre d’artiste

Chaque année, un(e) artiste invité(e) réalise un livre d’artiste dont les gravures sont exposées au cours du festival.

Cette année, l’association avait invité Cécile Rescan. Elle a réalisé un travail autour de l’univers carcéral composé d’images gravées et de plaques brutes qui constituent des liaisons et respirations entre les différentes estampes. Il s’agit à l’origine d’un travail collectif . Comme je n’ai pas pris de bonne photos de son travail, je vous invite à consulter son blog pour plus d’informations. Retrouvez aussi des images de l’exposition et de l’impression de son livre d’artiste sur Facebook.

Exposition collective / Monstres et chimères

Plusieurs artistes graveurs, membres de l’association ou habitués des éditions précédentes ont participé à l’exposition collective sur le thème Monstres et Chimères. Voici un petit extrait de leurs images. Vous pouvez en voir davantage sur la page de l’association.

Chrystelle Zittel, Monstres, gravure sur bois

Chrystelle Zittel

Vincent Tavernier

David Audibert

Cécile Nicolino, Monstres et Chimères, gravure sur bois

Cécile Nicolino et ses monstres en bocal.

Alors ? On s’y retrouve l’an prochain ? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.