Priorité dessin

En tant qu’illustrateur freelance, j’attache une grande importance aux priorités que je me fixe. Pour bien m’organiser au quotidien, je garde en tête mes priorités professionnelles. Au fil des jours, savoir dégager du temps pour chacune de ses priorités permet de trouver un équilibre et une dynamique sur le long terme. Si je devais résumer, je dirais que j’ai besoin chaque jour, ou plus globalement chaque semaine, d’un temps pour :

  • me nourrir (intellectuellement),
  • créer,
  • prendre soin de moi,
  • gagner de l’argent.

Ces différents espaces complémentaires me permettent d’orienter mon quotidien autour de ma priorité principale : le dessin. Grâce à cela, le dessin occupe chaque seconde de ma vie… même quand je ne dessine pas…

Un temps pour se nourrir

J’attache beaucoup d’importance à cette part du travail. Se nourrir intellectuellement et émotionnellement constitue la base du travail de création. La plupart du temps, je le fais sans y penser. Parfois, j’oriente ces moments de façon à favoriser les moments de création.

Souvent, le moment où l’on se nourrit intellectuellement ressemble à un temps de loisir : lecture de livres ou de contenu en ligne, sortie avec des amis, sport, découverte de nouvelles choses (films, musique, etc.), échange avec des pairs, etc. On peut donc avoir l’impression de perdre son temps. Pourtant chacun de ses instants à son importance. Lorsque je néglige cette part de l’équilibre, je tourne vite en rond dans la partie créative.

C’est aussi un travail à long terme. On ne sait pas quand les références que l’on emmagasine se transformeront en source d’inspiration. On ne sait pas quel livre ou quelle conversation va éveiller en nous un écho, une idée ou une solution. Se nourrir intellectuellement est un acte essentiel, indispensable, et pourtant gratuit, désintéressé.

Un temps pour créer

Dessiner. Peindre. Graver.
C’est la partie visible de l’iceberg.

illustrateur freelance priorités

Lorsque je peins, je ne fais que peindre. Je ne fais pas de recherche de documentation, je ne retouche pas mon dessin, je suis concentrée uniquement sur la couleur. C’est le moment de la performance. Le reste du travail a été fait en amont. C’est le moment où je synthétise toutes les références, les heures passées à me nourrir, les influences, pour créer une image unique. C’est l’instant où, à partir des seuls dessin, peinture et pinceau, émerge une harmonie.

De même, lorsque je grave.

Ces heures sont intenses. Elle font partie de ce dont je garde trace dans mes Notes d’atelier.

Un temps pour prendre soin de soi

C’est la part de temps qui compte le plus d’heures puisqu’elle comprend les heures de sommeil et les heures pour les tâches de la vie quotidienne : manger, se laver, faire les courses, le ménage, etc. Comme le dit le proverbe, « Qui veut voyager loin ménage sa monture ». Loin d’être une perte de temps, il s’agit de moments importants pour pouvoir créer sereinement.

Dans de nombreux milieux professionnels, le fait d’enchaîner les heures supplémentaires au détriment de sa vie personnelle est considéré comme une preuve de sérieux et d’investissement dans la réussite de l’entreprise. En tant que freelance, il me semble sain de renoncer à cette vision dans la mesure où l’entreprise que vous exploitez est implantée dans vos neurones et votre sang.

Nous ne sommes pas tous égaux en terme de résistance à la fatigue. Pour autant, surexploiter mes capacités physiques ne me semble pas la meilleure façon d’avancer1. Je prends donc le parti de perdre un peu de temps, pour gagner en efficacité et en concentration ensuite.

Un temps pour gagner de l’argent

Cette partie du travail revêt une importance particulière puisqu’elle permet les autres aspects du travail de l’artiste. De la même façon que prendre soin de soi permet d’être en forme pour travailler, avoir de la trésorerie permet de créer plus librement, de prendre des risques mesurés, de ne pas être soumis à une obligation de retour sur investissement immédiat.

Bien sûr, deux possibilités s’offrent à chacun(e). On peut choisir soit de trouver un autre boulot alimentaire, soit de se rémunérer avec son travail freelance. C’est l’option qui nous intéresse ici.

Gagner de l’argent en freelance nécessite de trouver et fidéliser une clientèle. Il faut donc dégager du temps pour faire de la prospection, de la relation client et de la gestion administrative comme n’importe quelle entreprise.

Gagner de l’argent en freelance nécessite aussi de continuer à progresser. Puisque le développement de nouvelles idées, mais aussi toute la partie de promotion de votre travail repose sur vos compétences, il est important de les entretenir et de les développer.

Des temps imbriqués

Dans l’idéal, j’essaie d’organiser mes journées et mes semaines autour de ces quatre axes. Bien sûr, certaines journées sont plus denses que d’autres. Ou alors, certaines activités me permettent de me nourrir intellectuellement, tout en me formant ou en prenant soin de moi. Mais surtout, mes journées ne sont pas linéaires et divisées en horaires fixes.

Notre grande force en tant que créatif et que freelance, c’est notre rapport unique au temps. Nous avons la capacité de le modeler pour en tirer le meilleur parti possible en fonction de nos besoins et de nos capacités du moment. Notre temps est flexible. Il est donc primordial que nous sachions quelles sont nos priorités pour pouvoir profiter au maximum de notre liberté d’organisation. Si nos objectifs sont clairs, nous ne devons pas craindre de semer aujourd’hui les graines que nous récolterons dans quelques semaines ou quelques années. A chaque instant, le temps que nous investissons travaille pour nous.

Et vous, comment trouvez-vous l’équilibre entre travail créatif et vie quotidienne ?

*

  1. Sans compter qu’il est plus confortable de ne pas être malade quand on n’est pas salarié et que personne ne viendra nous remplacer pour finir un travail…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.